• Team B[r]EF

[ SARA ]

VERSION FRANCAISE


Bonjour, Je m’appelle Sara, je suis actuellement en Master langues étrangères, relations internationales et sciences politique à Angers et aujourd’hui je vais vous raconter mon expérience de six mois en Erasmus à Madrid.


J’ai choisi l’Espagne parce que j’adore le mode de vie des pays du sud (moi-même étant portugaise) et j’étais déjà partis avec mes parents à Madrid en vacances. De plus, j’étudie l'espagnol depuis la quatrième et étant une langue qui me passionne par ses intonations, son rythme et ses expressions, je voulais saisir cette occasion pour m'améliorer surtout au niveau de l’accent.


Évidemment, il y a eu des moments de hauts et de bas car partir seule en Erasmus après la crise sanitaire et après n’avoir eu quasiment aucune vie étudiante ce n’est pas anodin. Cependant, tout le monde qui est parti y compris la vice-présidente de mon université lors de son discours de bienvenue m’a dit “vous allez voir l’Erasmus ça change”. Même après trois mois à l'étranger je peux dire qu'Erasmus donne déjà ses effets.


Il vous permet de vous dépasser, de vous faire prendre de la maturité, de l'indépendance, de la débrouillardise et surtout de la confiance en vous. Essentiellement parce que aller vers les autres et leur parler, surtout que la différence entre natifs et étrangers, n'est pas évidente dans les premiers instants. Néanmoins, c’est une opportunité incroyable d’être dans un autre pays, de parler avec les natifs, de les comprendre et qu’ils vous comprennent, de penser dans une autre langue, de connaître une nouvelle ville et surtout de saisir toutes les occasions pour découvrir de nouvelles choses.


Même si c’est très fatigant et intense, par exemple j’ai tous mes cours en espagnol et je suis en collocation avec des Espagnols donc si vous choisissez l'immersion totale, dites bonjour aux migraines les premières semaines. Tout dépend aussi de votre ville mais Madrid est une ville qui bouge tout le temps, vous n’allez jamais vous arrêter, il y a aura toujours des choses à faire, à manger comme à voir.


Alors je n’ai pas eu l'occasion de voyager énormément car tout dépend de votre budget car les aides Erasmus sont tardives et elles n’ont couvert quasiment rien pour ma part donc je vous conseille d’avoir de bonnes économies. Mais ça révèle en vous des envies de voyages, de découverte et de projet. Par ailleurs Madrid à des jolis coins accessibles en transport à moins d’une heure comme Alcala de Henares, Aranjuez, Ségovie ou Tolède.


Même si mes proches m'ont manqué et que j’ai eu des coups de blues, je n’ai pas eu envie de partir, je m'y sentais comme chez moi . En tout cas une chose est sûre, Erasmus a confirmé mon envie de vivre à l’étranger, de voyager et j’ai également très envie de repartir en Erasmus au Master cette fois-ci au Portugal.


Je recommande donc le programme Erasmus, même si tout n’est pas rose non plus, qui permet de découvrir d’autres cultures et de vous faire voir la beauté de l’Europe et tout ce que ce continent a à offrir et de faire des rencontres incroyables et inoubliables.