• Team B[r]EF

[ ALEXANDRE ]

VERSION FRANCAISE

ENGLISH BELOW

Hallo Leute ! Je m’appelle Alexandre, originaire de Brest (même) et je vous écris aujourd’hui au sujet de mon échange Erasmus qui s’est déroulé de février à juillet 2019.

Cet Erasmus, j’ai décidé de le réaliser à Berlin, véritable ovni allemand d’une part (j’y reviendrai tout à l’heure) mais surtout un véritable symbole, un condensé de l’histoire européenne moderne. A propos de cette ville, l’anthropologue Emmanuel Terray écrivait : « d’autres métropoles peuvent s’enorgueillir d’une Antiquité plus haute et d’un héritage plus riche, mais seule Berlin porte aussi profondément gravée sur son visage la marque des passions et des délires dont notre espèce s’est révélée capable, en particulier depuis un siècle. » (je vais être honnête et transparent avec vous, j’ai honteusement volé cette citation dans cette excellente vidéo à propos des curiosités à voir à Berlin et que je vous invite à visionner pendant votre mobilité !)


Ainsi se promener dans Berlin, c’est sans cesse se promener dans cette histoire européenne récente ; que ce soit en passant près du Mémorial du Mur, du Musée de la Shoah, de Checkpoint Charlie ou encore de l’East Side Gallery où le béton armé de l’Allemagne de l’Est est désormais recouvert par des fresques toutes plus colorées les unes que les autres.

En effet, bien qu’a contrario des autres grandes capitales européennes, Berlin ne peut se vanter d’une architecture à couper le souffle, cette métropole n’en reste pas moins un musée à ciel ouvert : l’art et la culture y sont présents à chaque coin de rue et s’y perdre pendant des heures y fut l’une de mes activités favorites.


Berlin parviendra à vous satisfaire et vous surprendre peu importe ce que vous cherchez. Si vous êtes amateur d’histoire et de beaux monuments (car oui, Berlin en compte quand même quelques-uns !!), promenez-vous dans les quartiers de Mitte, sur la célèbre « Ile au Musée » ou encore du côté de Charlottenburg et son château reconstruit quasi à l’identique après-guerre ! Pour les plus « aventureux », je vous invite même à prendre le S-bahn jusqu’à Potsdamm pour admirer les jardins et le château de Sanssoucis. Pour revenir à la Museuminseln, arrêtez-vous à la cathédrale de Berlin : en la voyant, vous aurez du mal à imaginer qu’elle fut reconstruite pendant la guerre froide et achevée au début des années 2000 !! Vous pourrez en plus profiter d’un point de vue sur la ville, bien que celui de la Ferneseheturm sur l’Alexanderplatz soit plus impressionnant, et celui du dôme du Bundestag plus intéressant (des guides audios en français y sont disponibles gratuitement, afin d’en apprendre davantage sur ce qui vous entoure).


Chargée d’histoire certes, Berlin n’est pourtant pas bloquée dans le passé mais résolument tournée vers l’avenir. Si vous cherchez un Berlin plus underground, si vous souhaitez faire des rencontres et découvrir les différentes cultures qui composent Berlin, je vous invite à vous promener dans les quartiers de Prenzlauerberg, Kreuzberg, Friedriechain ou encore Neukölln. Ce sont dans ces quartiers que se concentre la majorité des restaurants, bars, clubs et autres Biergarten où la jeunesse de Berlin se retrouve à toute heure chaque jour de la semaine : Berlin est une capitale vivante et jamais l’on ne s’y ennuie !! Une autre façon de découvrir ce multiculturalisme berlinois est d’assister au Karneval der Kulturen où toutes les communautés de la ville défilent en tenues traditionnelles, chantent, dansent et vous font découvrir leurs spécialités : un moment festif et de partage à ne pas manquer !!


Concernant la vie en elle-même, elle est bien moins chère que dans les autres grandes capitales européennes et il en va de même pour les loyers, un peu plus élevés qu’à Rennes par exemple, mais bien inférieurs à ceux de Paris ! (comptez tout de même des jours et des jours de recherches, de visites, vous n’êtes pas le seul étudiant à Berlin et vous allez le ressentir !!)


Si vous souhaitez progresser en allemand, les locaux seront ravis d’échanger avec vous et bienveillants face à votre volonté de progresser et votre intérêt pour la langue locale. Mais rassurez-vous si vous n’êtes pas germanophone ! Comme je l’écrivais plus haut, Berlin est une ville cosmopolite et vous n’aurez pas grand mal à vous faire comprendre en anglais.

Enfin, bien qu’il faut probablement plus d’une vie pour découvrir tout ce que Berlin a à offrir, n’oubliez pas que vous êtes quasiment au centre géographique de l’Union européenne : ne passez donc pas à côté de cette opportunité de partir, le temps d’un weekend par exemple, à la découverte de l’Europe du Nord ou de l’Europe centrale et de l’Est, toutes les trois très proches de la capitale allemande !


Venons-en maintenant à la vie nocturne car elle est évidemment indissociable de Berlin ! En effet là-bas, les bars tous plus cosy les uns que les autres ferment aux alentours de 3h du matin, ce qui permet de bien se mettre en jambe avant de se rendre dans un de ses nombreux clubs qu’abrite la ville. Attention toutefois, s’il n’est pas nécessaire comme en France d’être sapé comme jaja pour y entrer, il est recommandé de se tenir à carreau dans la file, de ne pas parler français à proximité de l’entrée (en effet, Berlin est victime de son succès et nombreux sont les touristes d’un weekend qui y viennent dans l’unique but d’y faire la fête sans se soucier du respect de la vie locale, et les Français ont cette triste réputation) et surtout de connaître la programmation du soir, qui sera la première question qui vous sera posée par le videur. Une fois rentré, pas de photos, pas de vidéos, profitez juste de l’instant, de la musique et de ce « Vodka-Club Mate » que vous tenez à la main…


A propos de la gastronomie locale, je préfère être tout à fait franc avec vous, bien que Berlin soit un ovni, il s’agit quand même de l’Allemagne et, loin de moi l’idée de nourrir un quelconque cliché, mais ce n’est pas fou fou… Par curiosité, goûtez tout de même une Currywurst afin de ne pas mourir idiot, puis faites comme tout le monde et dégustez les meilleurs Döner-Kebap du monde ou bien rendez-vous dans un des nombreux restaurants de la ville : tous les goûts, toutes les cultures et toutes les nationalités y sont présentes, vous ne serez pas déçus !!


Il est temps maintenant de conclure ce retour d’expérience. Je pense que je pourrai écrire sur Berlin des pages et des pages tellement cette ville à de choses à offrir. Pour décrire un lieu qui rappelle la nostalgie, où l’on se sent bien, les Allemands utilisent le terme « Heimat ». En quelques semaines, Berlin arrive à devenir votre Heimat et à vous faire sentir chez vous, comme si vous y viviez depuis toujours, tout en vous surprenant un peu plus tous les jours.


Je terminerai cet article de la même façon que j’ai terminé cet Erasmus : la meilleure façon de ressentir cette ambiance et cette bienveillance berlinoises est de vous rendre un dimanche après-midi ensoleillé au Mauerpark, d’acheter quelques bières dans le « spätkauf » ou « späti » du coin, et de profiter du karaoke géant à ciel ouvert qui y est organisé, de profiter de la musique jouée ici et là de faire un tour dans le marché aux puces qui s’y tient juste à côté. Prenez garde toutefois, vous ne pourrez alors plus quitter cette ville sans que le cœur ne vous serre.

Figure 1 - Comme quoi on finit toujours par retourner à Berlin... Alex sur l’Alex en 2011 vs en 2019


Figure 2 - Berlin capitale de l'Art ! En haut à gauche probablement la fresque la plus connue de l'East Side Gallery, en bas à gauche un très bref aperçu du Karneval der Kulturen, à droite un berlinois ayant visiblement abusé des clubs techno et qui se repose au Tempelhoferpfeld.



ENGLISH VERSION (by Lucy COOPER) [ALEXANDRE]


Hallo Leute! I’m Alexandre, originally from Brest (like a lot of people around here) and I’m writing to you today to talk about my Erasmus exchange which took place between February and July 2019.


This Erasmus, I decided to go to Berlin, truly a German UFO is some ways (I’ll come back to this later) but above all a real symbol, in fact a melting pot of European history. Describing the city, Emmanuel Terray wrote: ‘Other metropolises can take pride in a higher antiquity and richer heritage, but only Berlin brings engraved deeply upon its face the marks of passion and delirium that our species has begun to be capable of, in particular in the last century’. (I’m going to be honest and transparent with you, I shamefully stole that quote from this excellent video about the curiosities to see in Berlin and I invite you all to watch it in your free time!).


As far as walking in Berlin is concerned, it’s without a doubt a walk in recent European history; whether it’s passing by the Wall Memorial, the Shoah memorial, Checkpoint Charlie or even the East Side Gallery or the reinforced concrete of East Germany that is now covered in graffiti which gets more colourful with the more you walk. Indeed, although in contrast to other big European capitals, Berlin can boast breath-taking architecture, this metropolis is nonetheless an open-air museum: art and culture is present at every street corner and getting lost in it for hours was one of my favourite activities.


Berlin will manage to satisfy and surprise you no matter what you’re looking for. If you’re a fan of history or beautiful monuments (because yes, even Berlin has a few!), go for a wander in the Mitte neighbourhood, on the famous ‘Museum Island’, or even to Charlottenburg with its castle which was reconstructed to look almost identical post-war! For the more ‘adventurous’ types, I invite you to take the S-Bahn to Potsdam to admire the gardens and Sanssoucis castle. To come back to the Museum Island, stop-off at Berlin Cathedral: when seeing it, you’ll struggle to imagine that it was reconstructed during the Cold War and finished at the start of the millennium. You can also take advantage of the view of the city, although that of the Ferneseheturm on Alexanderplatz is more impressive, and the view offered in the Dome of the Bundestag is more interesting (audio guides in other languages are available there for free, in order to take advantage of what surrounds you).


Although loaded with history, Berlin is for sure not stuck in the past but instead resolutely turned towards the future. If you’re looking for a more underground version of Berlin, if you wish to meet others and discover the different cultures that make up Berlin, I recommend that you head to the neighbourhoods of Prenzlauerberg, Kreuzberg, Friedriechain or even Neukölln. These are the areas where the majority of bars, restaurants, clubs and other Biergarten or the young people of Berlin are found at all hours, every day of the week. Berlin is a living, breathing capital city and you’ll never be bored!! Another way of discovering the multiculturalism of Berlin is to attend the Karneval der Kulturen where all the communities of the city march in traditional clothes, sing, dance and allow you to discover their specialities. It’s a rather festive moment of sharing that’s not to be missed!!


Concerning life itself, it’s a lot less expensive than in other big European capitals and it even goes as far as rent, which is a little higher than Rennes, for example, but far inferior to Paris. (Just take note of viewing days, etc – you’re not the only student in Berlin and you’re going to feel it!).


If you wish to make progress in German, the locals will be happy to chat with you and are welcoming to your willingness to progress and your interest in the local language. However, be assured that if you’re not Germanophone (as my writing skills were better), Berlin is a cosmopolitan city and you’ll definitely not struggle with being understood when you speak in English. Finally, although you’ll probably need more than a lifetime to discover all that Berlin has to offer, don’t forget that you’re almost at the geographic centre of the European Union: therefore don’t let this opportunity to travel pass you by – spending a weekend, for example, discovering the north of Europe or Central or Eastern Europe, all three being very close to the German capital.


Let’s move on now to nightlife because it’s obviously impossible to be unsociable in Berlin! Essentially, over there, all the cosy bars shut around 3AM, which allows you to warm up before going to one of the many clubs in the city. Be careful, however, it’s not needed (like in France), to be sapé comme jaja to enter, it’s recommended to stick to the queue and not to speak French near the entrance (indeed, Berlin is a victim of its own success and many tourists go there with the sole purpose of partying without respecting local life – the French sadly have this reputation). Above all, make sure you know the evening’s programme, as it will be the first question that the bouncer asks. Once inside, don’t take photos or videos, just enjoy the moment, the music and that ‘Vodka-Club Mate’ in your hand…


In terms of local food, I prefer to be completely frank with you, although Berlin is a UFO, it is still in Germany and although I don’t want to encourage clichés (even though this one isn’t awful), try a currywurst so you can say you’ve done It, then do as everyone else and taste the best döner kebab in the world, or visit one of the many restaurants in the city. All tastes, cultures and nationalities are present, so you won’t be disappointed!


It’s now time to conclude this experience. I think that I could write pages and pages on all that this city has to offer. To describe a place which is nostalgic, where we feel good, the Germans use the term ‘Heimat’. In a few weeks, Berlin will become your Heimat and will make you feel at home, as if you’ve lived there forever, all the while surprising you a little more every day.


I’ll finish this article in the same way that I finished Erasmus: the best way to feel the atmosphere and the German welcome is to take yourself on a Sunday afternoon to a sun-drenched Mauerpark, buy a few beers in the ‘spätkauf’ or ‘späti’ on the corner, and take advantage of the giant open-air karaoke which is organised there, take advantage of the music played here and walk around the flea market which is just next-door. Take care though, you won’t be able to leave this city without your heart giving you a squeeze every time you try.

©Tous droits réservés, BreizhEuropeFinistère, Brest, 2020

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône
  • Icône sociale YouTube