• Team B[r]EF

2021...

Européennes, Européens,

Finistériennes, Finistériens,

L’année 2020, qui aura été aura été difficile pour beaucoup d’entre nous, se clôture enfin. Au terme de cette année marquée par la pandémie de la Covid-19, qui a provoqué, à l'échelle globale, quasiment 1 800 000 de décès, et suscité des conséquences économiques, sociales, politiques et associatives sans doute durables, l’heure est au bilan associatif.

Il l’est d’autant plus que de nombreux autres enjeux, multiformes, représentent autant de défis alternatifs à relever : ce sont le défi environnemental, le défi sécuritaire, le défi du respect des droits de l’Homme, le défi migratoire, le défi de la solidarité, le défi de l’Etat de droit, le défi démocratique, le défi social, le défi sanitaire, le défi commercial, le défi numérique, le défi des transports… Le défi est aussi politique.

Tandis que l’on divorçait effectivement de nos voisins britanniques et que nous tachions de construire et faire une Union européenne plus intégrée - sinon plus fédérale -, il a semblé, en tout cas à beaucoup, que les Européens ne disposaient ni des capacités ni de la volonté d’agir vite, d’agir bien, d’agir en commun.

Pour autant, au même moment et comme c’est le cas depuis des décennies - nous croyons qu’il convient de se le remémorer quotidiennement -, d’autres Etats faisaient tant d’efforts pour nous rejoindre et poursuivre à notre côté le chemin géopolitique européen qu’il serait injuste de ne pas en faire la mention. A cet égard, B[r]EF tient, pour 2021, à s’engager à défendre les volontés qui demeurent d'élargissement aux pays d’Europe centrale et orientale (PECO).

Autre élément exogène de notre sentiment d’appartenance à l’Union européenne : en Biélorussie, les manifestants démocrates sont, depuis l’été dernier, des dizaines et des dizaines de milliers à s’inspirer de ce que nous considérons acquis. En Ukraine, si les tensions s'appesantissent, elles demeurent et inquiètent celles et ceux qui, depuis bientôt une décennie, ont le regard tourné vers nous. Dans les pays du Caucase, des drapeaux européens flottent : pas au nom de la guerre, pas en celui des nationalismes auxquels d’aucuns s’habituent, mais en celui de l’Etat de droit et de la liberté démocratique. Dans ce cadre déjà vaste, Russes, Turcs, Chinois et Américains sont les grands joueurs, aux côtés de l’Union européenne, de notre échiquier politique régional.

Mais au-delà des volontés et velléités exogènes de contribuer au destin de l’Union, comment ne pas évoquer les menaces endogènes auxquelles nous sommes confrontés ? Menaces contre le vivre-ensemble cher aux valeurs fondamentales de l’Union européenne, menaces contre nos démocraties, menaces contre nos valeurs humanistes… ici contre les personnes LGBTI, là contre les personnes migrantes, là-bas contre les systèmes politiques démocratiques qu’on pensait bien installés. Alors, là encore, Breizh Europe Finistère veut, pour la nouvelle année qui s’ouvre, affirmer son attachement à ces valeurs en péril.

Parce qu’elle affirme son attachement à des valeurs en péril, l'association continue de promouvoir celle qu’elle considère être la plus essentielle de toutes : la citoyenneté. La citoyenneté, oui la citoyenneté qui, pour ne pas tomber en panne, doit être portée. Si la pandémie a en effet mis à rude épreuve ce qui constitue autant de balises de la parole citoyenne, c’est donc le numérique qui a incarné, depuis bientôt un an, notre idéal citoyen, notre phare de l’expression civique. Dernièrement, et pour nous aider dans cette tâche nouvelle que nous nous sommes attribuée, nous avons donc engagé deux remarquables jeunes stagiaires qui, jusqu’ici, y ont pleinement contribué, par leur engagement évident comme par leur européanité contagieuse.

Ainsi, en une année pourtant caractérisée par de très nombreuses difficultés, pour nous toutes et pour nous tous, nous avons :

  • renforcé nos réseaux sociaux (Linkedin, Instagram, Twitter et LinkedIn) ;

  • organisé des Facebook Live ;

  • créé un nouveau site Internet ;

  • proposé aux jeunes de partager leurs témoignages Erasmus+ ;

  • coproduit un podcast : https://www.radio-u.org/-Euro-repondeur-.html ;

  • coorganisé une émission mensuelle sur les thématiques européennes…

En totalité, nous avons, sur nos réseaux sociaux numériques et à en croire la science de la statistique, atteint au moins 300 000 personnes sur nos réseaux sociaux. Parmi les pays d’où l’on nous suit, hors France, le plus (par ordre décroissant) : la Belgique, l’Italie, la Roumanie, la Turquie, l’Allemagne, l’Espagne, le Royaume-Uni, le Portugal et le Maroc.

Cela, nous ne le devons bien sûr pas qu’à nous-mêmes. Si l’on tire davantage de leçons des épreuves et des tempêtes que des temps calmes, le mérite est tant collectif qu’il convient à nouveau de remercier celles et ceux qui nous ont fait confiance, d’une manière ou d’une autre :

La région Bretagne, le département du Finistère, la ville de Brest, la MFR Ploudaniel, la MFR Poullan-sur-Mer, Radio U, Radio Evasion, Bretagne 5, Marie-Pierre Vedrenne, Foruné Pellicano , Pierre Karleskind, Nathalie Sarrabezolles, Michaël Quernez, Xavier Guivarc'h, Marie Guillou, Maria-Cristina Dinu, Nadia Dahrup Razali, Maya Nadri, Brewalan Mairé, Paul Passerat, Lucy Cooper, Antoine Le Cozannet, Manon Legros, Madalina Revenco, Clélia Vandenbroucke, Jeanne Renard, Josselin Chesnel, Jérémy Gautier, Maël Cordeau, et surtout vous qui nous suivez et nous soutenez.

Dans la vidéo jointe ci-contre - nous en sommes si fiers, cela récompensant plus de 3 années d’engagement européen au nom et auprès des Finistériennes et des Finistériens, à Brest, à Quimper ou dans les si nombreux et jolis cœurs de notre département -, vous trouverez donc la plus heureuse et la plus confortable ( ;-) ) des nouvelles pour débuter la nouvelle année. Foncez y jeter un œil !

Ainsi souhaitons-nous enfin, vivement, viscéralement et chaleureusement, que cette année sera celle de nos espoirs à faire naître et vivre. Alors, dans l’espoir de vous retrouver physiquement, et en dépit de tout, l’équipe de B[r]EF souhaite, à toutes et à tous, une très belle et très heureuse nouvelle année 2021 ! Finistèrement vôtre, La Team B[r]EF

Vous pouvez nous soutenir en réagissant à nos publications et aussi en adhérant et/ou en faisant un don sur : https://www.helloasso.com/associations/breizh-europe-finistere/adhesions/adhesion-a-l-association-breizh-europe-finistere